Les nouvelles voitures électriques pourront miner de la cryptomonnaie pendant la recharge de leur batterie

image-15

L’industrie de l’automobile s’oriente de plus en plus vers la technologie électrique. Au cours de ces dernières années, les voitures électriques connaissent une croissance significative dans la filière automobile. Leur puissance de calcul ne cesse de s’améliorer d’une manière exponentielle. D’ici 2023, les voitures électriques seront capables de miner des cryptomonnaies lorsque leurs batteries sont en charge.

Une voiture électrique dédiée aux passionnés des cryptomonnaies

La cryptomonnaie n’est autre que des monnaies virtuelles décentralisées qui ne sont disponibles que sur un réseau informatique. Quant au minage, il consiste non seulement à créer les cryptodevises, mais aussi à valider les transactions. Les opérations de minage engendrent des calculs informatiques complexes. C’est pour cela qu’elles se reposent sur la puissance des ordinateurs connus sous le nom de « rig ».

Rappelons que les modèles de voitures autonomes requièrent des spécifications informatiques très développées. C’est grâce à cela qu’elles peuvent rouler en toute sécurité dans le milieu instable qu’elle parcourt. En effet, afin d’assurer la sécurité de tous les passagers présents dans la voiture, cette dernière doit avoir une navigation sans faille en terme d’autonomie.

C’est l’une des raisons pour lesquels les constructeurs ont mis en place une puissance de calcul très développé au niveau du système embarqué avec les accessoires high tech indispensables de voiture. Aussi, ils essaient de mettre en œuvre une voiture qui puisse rouler avec un maximum de kilomètre possible en une seule charge.

Daymak et sa nouvelle VE pouvant miner des cryptomonnaies

Daymak, le constructeur canadien, a fait de la voiture électrique une voiture très performante permettant d’effectuer le minage. Étant donné que plusieurs secteurs commencent à exploiter la cryptomonnaie et que nous sommes à l’ère d’une révolution blockchain, Daymak veut construire ces nouvelles voitures dans cette optique. D’autant plus que la cryptomonaie ne cesse de gagner en popularité de plus en plus.

Daymak travaille aujourd’hui sur sa voiture électrique autonome appelée Spiritus. Notons que la spiritus peut miner des monnaies virtuelles. Une voiture dotée d’un superordinateur qui peut mener des cryptomonnaies s’avère être une bonne perspective surtout à l’heure actuelle. Prévu de sortie en 2023, la spirutus est actuelle le centre de préoccupation de Daymak.

De nombreux adeptes de la cryptomonnaie précommandent déjà la Spiritus

Selon le communiqué de presse déclaré en juin 2021, la nouvelle voiture électrique de Daymak tient en compte d’autres cryptomonnaie à part le Bitcoin. En effet, elle prend en charge aussi le Dogecoin, Raydium, l’Ethereum et le Cardano. En ce qui concerne sa version, la voiture sera présentée en deux versions différentes : la version Ultimate et le modèle Deluxe. Elles ont respectivement une autonomie de 480km et 290 km. Quant aux prix, Delux sera commercialisé à 19 999 dollars environ. Tandis que Ultimate sera mise en vente à 149 000 dollars.

Certes, Daymak n’a pas encore confié officiellement la performance de minage de ces deux versions de Spiritus. Les comparer avec le ring conventionnel n’est pas donc possible pour le moment. Le constructeur canadien a annoncé qu’elle enregistre actuellement une précommande d’environs 350millions de dollars.

Voir aussi notre article sur les meilleurs équipements high-tech de la décennie.